Café-philo du 24 décembre 2014 au Café des Arts à Poitiers

Le Café des Arts fermant ses portes à 20 h  pour cause de réveillon, le café philo n’a pas ouvert  les siennes.


Rappel : Mercredi 7 janvier 2015 : L’invité du mois
Information dans la rubrique “Lieu, dates et règles du café-philo”
En particulier, voir le paragraphe “S’abonner”
Sujet choisi (Le 3 décembre) :
La science peut-elle rendre compte d’elle-même ? [6] / Le mal  [5] / Amour et sexualité [2]

Lien Permanent pour cet article : https://philo-par-tous.org/2014/12/cafe-philo-du-24-decembre-2014-au-cafe-des-arts-a-poitiers/

1 commentaire

  1. Profitant de cette pause obligée, sont jetés ici à tous vents de rapides ….
    GRAINS DE PHILOSOPHIE
    Micro trottoir d’un(e) philosophe d’occasion
    [sur les sujets proposés le 10 décembre]
    ———————————————————
    Le/la philosophe d’occasion c’est ce tout un chacun passant sur le trottoir devant le Café des Arts et qui se verrait mettre sous le nez un micro avec la demande d’une phrase improvisée de réponse sur un sujet tel que ceux proposés en débat chaque semaine lors du café-philo.
    Celui-ci n’étant pas une marque déposée et la rubrique « commentaire » étant ouverte à tout le monde, libre à chacun(e) d’enfiler la défroque du (de la) philosophe d’occasion pour se joindre au débat, se rappelant notre règle de base qui est qu’ici « nul besoin d’être versé(e) en philosophie pour apporter sa pierre à la réflexion commune ».
    ————————————————————————————————-

    1/ Peut-on en finir avec les préjugés ?
    Il y en aura toujours mais de natures différentes : ceux issus d’une méconnaissance du sujet, mais accessibles à une remise en cause et ceux résultant d’une opinion bien arrêtée, à base de stéréotypes figeant la réflexion.

    2/ Qu’est-ce qui constitue le nationalisme ?
    Au départ le fruit d’un processus d’identités successives du groupe depuis la famille jusqu’à la nation, elle-même basée au minimum sur un territoire commun et une histoire commune, facteur tant de cohésion que d’affirmation vis-à-vis d’un « extérieur » généralement lui-même nationaliste.

    3/ La superstition nous protège-t-elle du malheur ?
    Si on peut faire parfois état de faits mettant en corrélation une pratique de superstition et l’évitement d’un malheur, c’est à mettre sur le compte des probabilités et s’il y avait ce genre de relation de cause à effet, cela se saurait depuis bien longtemps.

    4/ Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés ?
    Toute collectivité sociale doit savoir se gouverner, mais il y a la différence du mode de gouvernement qui peut impliquer la citoyenneté de tous et un accord contractualisé et celui qui se traduit par un pouvoir de certains sur l’ensemble pour qui cette dépendance intériorisée peut être vécue comme un besoin.

    5/ Quelle libération mentale le bouddhisme évoque-t-il ?
    Il me semble que c’est le détachement des contraintes de la vie pratique, une prise de distance des schémas moraux traditionnels, pour un retour sur soi-même considéré comme une libération absolue en profondeur.

    Le philosophe d’occasion

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.